Pierre Canaguier (1999)

 

Avant que les cabines téléphoniques aient tout à fait cédé la place aux portables (France Télécom nous assure que ce n'est pas pour demain), attachons-nous à détailler ces étranges photographies de Christiane Sintès. Et d'abord, que faites vous quand, dans l'espace étroit de la cabine, la tonalité au bout du fil sonne occupé et que dehors la nuit tombe ? Vous laissez aller votre regard sur les mille détails des alentours que vous n'aviez jamais remarqués avant.... Certains en feront l'inventaire à la Perec – à propos, qu'attendez vous pour lire ou relire Un homme qui dort ? - , d'autres, plongés dans leur rêve intérieur ne les verront pas. Christiane, elle, les photographie puis nous les livre. Avec, en prime, tout un univers de ville perdue dont on ne sait si elle est d'un autre âge ou d'une autre planète. Là est l'intérêt de son approche photographique : le fil de Christiane nous emmène ailleurs avec les matériaux d'ici. Surréalisme de fin de siècle !

Top